Nos églises et nos presbytères touchés par les inondations

Pour les questions de patrimoine, communiqué et recommandations du Comité de crise.

Nous ne pouvons rester insensibles aux sinistrés des récentes inondations. Nous adressons à chacun un message de courage.

Plusieurs édifices religieux ont également subi de plein fouet des inondations. Là aussi, la solidarité est au rendez-vous. Je cite le président de la Fabrique d’église Saint-Jean-Baptiste à Wavre : « Nous sommes des petits sinistrés par rapport à bien d’autres dans le pays, mais quoiqu’il en soit, toutes ces mains tendues pour nous aider nous ont touchés très profondément, car c’est dans l’adversité que l’on reconnaît ses frères.« 

Suite aux inondations dévastatrices, un « Comité de crise » regroupant des représentants de l’IRPA, de l’AWaP, de la Commission des monuments et sites, de la Fédération W-B, du CIPAR et d’autres « instances patrimoniales » s’est mis en place pour la question du patrimoine touché par les crues.

Voici le communiqué officiel ( françaisnéerlandais ) accompagné d’une liste de contacts utiles et d’une fiche de recommandations pour la préservation des objets endommagés.

Le Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts religieux (CIPAR) a trois ans !

A cette occasion, son rapport d’activité reprend ses enjeux, ses réalisations et ses projets. Document à lire !

Au cœur d’un monde qui bouge, l’Église réfléchit depuis quelques années à son rôle face à la conservation du patrimoine religieux et à l’importance de celui-ci dans son engagement sociétal d’aujourd’hui. Historiquement et après Vatican ll, elle a souvent mis de côté une partie de son patrimoine. Alors qu’elle a suscité de tout temps des créations sublimes, elle s’est peu souciée de les préserver lorsque celles-ci avaient perdu leur fonction.

Conscients de ces enjeux et de ces difficultés, les évêchés francophones ont mis en place deux opérateurs différents :

  • des services diocésains du patrimoine qui encadrent les fabriques et
  • le CIPAR (avec l’appui de la Région wallonne (AWaP) et de la Fédération Wallonie-Bruxelles).

Le CIPAR a maintenant trois ans !

Pour marquer l’évènement, son équipe a rédigé un rapport d’activité qui fait le bilan de son action et qui lui permet de mettre en lumière les projets qu’elle a concrétisés.

Après une introduction qui remet les enjeux dans le contexte, les missions du CIPAR sont présentées.

  1. La sensibilisation à la promotion du patrimoine,
  2. la politique des inventaires du patrimoine mobilier,
  3. les modalités de conservation du patrimoine mobilier et
  4. la sécurisation des édifices et 5) la formations des acteurs.

Ces différents points sont illustrés d’exemples concrets, de données chiffrées et d’encouragements à poursuivre ces missions pour plusieurs décennies !

Pour découvrir ces informations et plus encore, LIEN.

Nouvelle publication et exposition du CIPAR : la sculpture en bois mise à l’honneur !

 

Après la journée d’étude consacrée à ce sujet en 2019, le CIPAR présente aujourd’hui sa nouvelle publication : « La conservation des sculptures en bois dans les églises paroissiales ». Elle s’accompagne également d’une exposition.

La brochure est divisée en deux volets. Le premier envisage la signification de la sculpture en bois dans l’histoire, sans oublier l’aspect dévotionnel dont elle était chargée par le passé et qui lui donne sens encore aujourd’hui. La seconde partie réunit des recommandations et des conseils afin de conserver de façon optimale ce type d’œuvre.

La publication répond aux questions très pratiques auxquelles on fait face lorsqu’on travaille à la conservation du patrimoine mobilier d’une église : Les insectes xylophages, c’est quoi ? En quoi la polychromie est-elle fragile ? Quel sont les rôles respectifs des fabriciens et des restaurateurs professionnels ?

Itinérante et disponible sur demande, l’exposition Saint, saints, sains : sens et conservation de la sculpture religieuse en bois déclinée en seize panneaux voyagera prochainement dans nos églises selon l’évolution de la crise sanitaire et des mesures gouvernementales.

Cette exposition permet entre autres d’identifier les différents types de saints et les légendes qui y sont liées, leurs rôles dans la vie quotidienne de nos ancêtres et la dévotion

qu’on leur vouait. Bien sûr, l’exposition traite également de la conservation de la sculpture en bois.

Vous souhaitez commander une de nos publications ou accueillir une exposition dans votre église ? Envoyez un e-mail à laurent.temmerman@diomb.be . La publication (et les précédentes) se vend à 10 € et la mise à disposition de l’exposition est gratuite.

Echos de la session de formation 2019

Le 7 octobre à Braine-l’Alleud et le 12 octobre 2019 à Beauvechain, nombreux ont été les gestionnaires temporels des paroisses, fabriques et autres AOP qui ont pris part à la traditionnelle session d’information et de formation organisée par le service du Temporel du Vicariat du Brabant wallon.

Public nombreux et séances riches en présentations et en informations !

Le thème de la gestion du patrimoine paroissial au service de la diaconie a été abordé par la coordinatrice de l’ASBL Bethléem et par la responsable du service des Solidarités du Vicariat du Brabant wallon.  Elles ont présenté de réelles perspectives pour alimenter nos discernements futurs, que ce soit en paroisse ou en unité pastorale.  Outre l’affectation sociale de nos bâtiments inoccupés, en tant que propriétaires ecclésiaux, nous pouvons prétendre à bénéficier d’une aide financière pour la rénovation.  La réflexion locale peut certainement être soutenue par le service des Solidarités grâce à son réseau et ses expériences (Présentation 1).

L’ouverture des églises est un thème cher à nos évêques.  Preuve s’il en est, la lettre des évêques du mois de juin 2019 et l’article de Monseigneur Hudsyn (à paraître dans Pastoralia) : plaidoyer pour garder les  églises accueillantes et ouvertes.  Le CIPAR, représenté par Maura Moriaux, a donné aux participants des informations et des conseils visant à sécuriser leurs églises.  Cette première approche de sensibilisation aura des suites au niveau des publications du CIPAR  (Présentation 2) ( Prevention-vol-CIPAR ) !

Enfin, le service du Temporel a présenté les dernières directives diocésaines et légales : Plateforme Mercurius (Présentation 3, Circulaire), Registre UBO, affichage dans les églises, gestion des cures.

Merci à Mgr Jean-Luc Hudsyn, au chanoine Eric Mattheeuws, son adjoint, à M. Patrick du Bois et aux membres du service Fabriques d’église & AOP, qui nous ont fait le plaisir d’être présents à ces sessions.

Merci à la Commune de Beauvechain et à la section AOP de l’Ermite – Braine-l’Alleud pour leur accueil.

Merci à tous les chargés de missions du Vicariat du Brabant wallon pour leur aide discrète et efficace.

Merci à tous les participants pour leur présence fidèle à nos rendez-vous !

Laurent Temmerman

Pour découvrir le powerpoint présenté lors de cette session, cliquez ici !