Actualité

Circulaire relative à la facturation électronique – Fabriques d’église

Le 27 février 2019, la Ministre De Bue a adressé une circulaire relative à la facturation électronique à l’ensemble des opérateurs économiques publics.

Les Fabriques d’église sont concernées: nous devons nous inscrire sur la plateforme « Mercurius » en mentionnant une adresse e-mail générique (pas « …@hotmail », « …@gmail », « …@skynet », etc.) pour la réception des factures électroniques.

Le service Fabriques d’église & AOP  réfléchit à la faisabilité de créer l’ensemble des adresses e-mail sur base d’un canevas commun et sur un nom de domaine unique.  Nous tâchons de vous revenir rapidement avec de nouvelles instructions.

Ci-dessous, le lien pour prendre connaissance de la circulaire:

Circulaire relative à la facturation électronique

Dans l’attente de notre complément d’informations,

Cordialement,

Laurent Temmerman

Une nouvelle rubrique : À céder

Le service du Temporel du Vicariat du Brabant wallon reçoit régulièrement des offres pour la cession (par vente ou don) de matériel qui pourrait intéresser des paroisses (fabriques d’église, salles paroissiales, mouvements de jeunesse etc.). C’est pourquoi une nouvelle rubrique est créée sur notre site, intitulée « À céder ».

Quelques balises indispensables :

  • Nous ne publierons que des annonces faites par des paroisses (fabriques, AOP) ou des mouvements paroissiaux (mouvements de jeunesse, associations) ; il n’y aura donc pas d’offres commerciales.
  • Ces annonces ne feront pas l’objet d’une « actualité » et resteront en ligne un mois, sauf si une demande de prolongation d’un second mois est formulée.
  • Elles doivent comprendre les informations suivantes : photo du produit, brève description, prix, lieu d’enlèvement, personne à contacter (nom, adresse mail, numéros de téléphone).
  • Le service du Temporel décline toute responsabilité quant à la qualité de l’offre et n’ intervient pas dans la transaction.
  • Merci de prévenir quand la publication de l’offre n’est plus nécessaire.

Les annonces sont à communiquer à FLÉMAL Jean-Claude, chargé de mission pour le Vicariat du Brabant wallon : jc.flemal@skynet.be.

La première offre vient d’être mise en ligne :

Le CIPAR lance son nouveau site internet

Le CIPAR (Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts Religieux) est heureux d’annoncer le lancement de son site internet. L’équipe du CIPAR y diffusera toute l’actualité du patrimoine des églises de Wallonie et d’ailleurs. Vous pourrez y trouver aussi tous les outils nécessaires à la gestion du patrimoine mobilier. Plus largement, le CIPAR souhaite faire du site un espace de vie et de réflexion sur le patrimoine et l’art religieux, son sens, son histoire et sa place dans la société d’aujourd’hui. Depuis un peu plus d’un an, l’ASBL CIPAR est active dans toute la Wallonie pour promouvoir la préservation de ce patrimoine fragilisé, et quoi de mieux que sa présence sur la toile pour optimiser davantage ses missions !

Vous trouverez sur le site toutes les informations relatives aux activités du CIPAR, passées, en cours et à venir, comme les journées d’études et l’agenda des cycles de formations. Pour les activités passées, les programmes et les comptes-rendus des présentations seront à votre disposition.

Vous trouverez également la présentation des expositions itinérantes produites par le CIPAR et toutes les infos pratiques les concernant (dates, lieux, réservations). De plus, le site vous permettra de découvrir les outils et les publications édités par le CIPAR ; les plus intéressés y trouveront toutes les données utiles pour se les procurer.

Le site se veut également une plate-forme où l’on pourra trouver tous les renseignements nécessaires à la gestion du patrimoine mobilier des églises. Enrichi progressivement en fonction du programme d’actions du CIPAR, il constituera ainsi une véritable boîte à outils pour trouver facilement conseils et astuces efficaces en matière d’inventaires, de conservation préventive ou encore de sécurité.

Le site sera également la vitrine de l’actualité du patrimoine dans les diocèses et ailleurs. Nous vous ferons partager les découvertes, les initiatives, les activités et tout ce qui se passe dans nos diocèses et qui rend notre patrimoine vivant et signifiant. Il y aura aussi de la place pour de la réflexion et de l’histoire, afin de mettre en perspective et de comprendre l’art et le patrimoine religieux.

L’ouverture du site (https://cipar.be) s’accompagne du coup d’envoi d’une newsletter mensuelle pour rester au courant de l’actualité (en bas à droite de la page d’accueil).

Et pour les plus connectés, le CIPAR est présent sur Facebook (cliquer ICI).

Capture d’écran (165)

Bonne découverte ! 

L’équipe du CIPAR

Pécule de vacances et prime de fin d’année

Chères Fabriciennes et chers Fabriciens, Nous vous communiquons une note relative au pécule de vacances et à la prime de fin d’année . Merci de régulariser dès que possible la situation si cela concerne votre fabrique.

Chères Fabriciennes et chers Fabriciens,

Nous vous communiquons une note relative au pécule de vacances et à la prime de fin d’année.

Merci de régulariser dès que possible la situation si cela concerne votre fabrique.

Le registre UBO

Les informations ci-dessous concernent en premier lieu les administrateurs-AOP mais aussi les gestionnaires-AOP et les fabriciens qui, par ailleurs, seraient administrateurs dans des asbl scolaires par exemple.

La loi du 18 septembre 2017 relative à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme ainsi qu’à la limitation de l’usage des espèces prévoit la mise en place en Belgique d’un registre (dénommé « registre UBO ») reprenant pour les asbl le nom de leurs administrateurs, des personnes habilitées à représenter l’association ainsi que celles chargées de la gestion journalière. Pour nos asbl-AOP, cela comprend toutes les personnes qui siègent au conseil d’administration en tant qu’administrateurs, secrétaires, adjoints etc … L’encodage des données dans ce registre UBO, initialement prévu au plus tard pour le 31 mars 2019,  doit être effectué avant le 30 septembre 2019. Les sanctions prévues par la loi (amendes administratives) en cas de retard peuvent être comprises entre 250 et 50.000 € !

Qui doit effectuer la déclaration et quand ?

  • Normalement le représentant légal de l’asbl (dans notre cas, il s’agit le plus souvent du vice-président de l’AOP). Celui-ci peut déléguer ce rôle à l’un des membres du CA qui remplira le registre à sa place, en son nom et pour son compte.

  • En cas de modification, la mise à jour doit être effectuée dans le mois.

  • Toutes les informations reprises dans le registre UBO devront être confirmées annuellement par le représentant légal de l’asbl.

Quelles sont les informations qui doivent être communiquées pour chaque personne concernée (appelée UBO) ?

  • Nom et prénom ; Date de naissance ; Nationalité(s) ; Adresse complète de résidence ;

    • Pour les UBOs belges, ces données sont communiquées automatiquement par l’insertion du numéro d’identification au Registre national des personnes physiques ;

    • Pour les UBOs étrangers, ces informations doivent être insérées manuellement.

  • Date à laquelle la personne est devenue UBO (pour nous : membre du CA) ;

  • La (ou les) catégorie(s) de UBO dont cette personne relève : administrateur / personne habilitée à représenter l’association / personne chargée de la gestion journalière. Si une personne appartient à plusieurs catégories, il faudra effectuer des enregistrements séparés par catégories.

Pour enregistrer ces informations dans le registre UBO, il faudra joindre un document justificatif à l’appréciation du déclarant : copie de carte d’identité, composition du CA, extrait du Moniteur belge, compte-rendu d’une assemblée générale etc ….

Comment est-on informé de son identification comme UBO dans le registre ?

  • Cette information doit d’abord être donnée par la personne qui procède à l’inscription dans le registre UBO.

  • Toute personne enregistrée dans ce registre UBO sera également informée par l’Administration de la Trésorerie de son inscription.

Comment procéder pour compléter le registre UBO ?

Vous avez dit : « Rester en lien? »

blue-blue-sky-bright-1323732

Chers Amis,

Afin de garder le contact avec un maximum de bénévoles au service du temporel dans le Brabant wallon, nous avons « invité » près de 500 fabriciens à suivre ce site.

Il reste encore les autres membres des fabriques, les gestionnaires de sections, etc.

Soit toutes les personnes qui sont susceptibles d’être intéressées par les modifications de la législation sur les Fabrique d’église et sur les ASBL, la fiscalité, … mais également les nouvelles et les directives du Vicariat du Brabant wallon (pour les aspects temporels) et du Vicariat du temporel.

Aussi, n’hésitez pas à partager le lien « Site du Service du temporel »  et à expliquer pourquoi vous vous êtes déjà inscrit(e)!

Enfin, notre souhait est de communiquer via cette plateforme.  Les annonces et les invitations feront dès lors l’objet d’un article.

Qu’on se le dise.

En vous remerciant pour votre fidélité et pour votre collaboration, nous vous souhaitons un bon début d’année 2019.

Cordialement,

Laurent Temmerman