Actualité

Le Centre Interdiocésain du Patrimoine et des Arts religieux (CIPAR) a trois ans !

A cette occasion, son rapport d’activité reprend ses enjeux, ses réalisations et ses projets. Document à lire !

Au cœur d’un monde qui bouge, l’Église réfléchit depuis quelques années à son rôle face à la conservation du patrimoine religieux et à l’importance de celui-ci dans son engagement sociétal d’aujourd’hui. Historiquement et après Vatican ll, elle a souvent mis de côté une partie de son patrimoine. Alors qu’elle a suscité de tout temps des créations sublimes, elle s’est peu souciée de les préserver lorsque celles-ci avaient perdu leur fonction.

Conscients de ces enjeux et de ces difficultés, les évêchés francophones ont mis en place deux opérateurs différents :

  • des services diocésains du patrimoine qui encadrent les fabriques et
  • le CIPAR (avec l’appui de la Région wallonne (AWaP) et de la Fédération Wallonie-Bruxelles).

Le CIPAR a maintenant trois ans !

Pour marquer l’évènement, son équipe a rédigé un rapport d’activité qui fait le bilan de son action et qui lui permet de mettre en lumière les projets qu’elle a concrétisés.

Après une introduction qui remet les enjeux dans le contexte, les missions du CIPAR sont présentées.

  1. La sensibilisation à la promotion du patrimoine,
  2. la politique des inventaires du patrimoine mobilier,
  3. les modalités de conservation du patrimoine mobilier et
  4. la sécurisation des édifices et 5) la formations des acteurs.

Ces différents points sont illustrés d’exemples concrets, de données chiffrées et d’encouragements à poursuivre ces missions pour plusieurs décennies !

Pour découvrir ces informations et plus encore, LIEN.

Autel à donner

Cet autel a déjà trouvé un nouvel acquéreur

La fabrique d’église de Bousval dispose d’un autel à donner. Ses dimensions sont de 60 x 120 sur 1 mètre de hauteur.

Une paroisse de notre Vicariat est-elle intéressée par cette offre ? Si c’est le cas, elle peut contacter Monsieur Benoît HUTS, président de cette fabrique d’église.

Bonne semaine.

Communication aux Fabriques d’église

Envoi erroné de factures UNISONO aux Fabriques

Plusieurs fabriques ont reçu une facture de la société UNISONO concernant les droits d’auteur.

Il s’agit d’une erreur: les droits sont effectivement payés au niveau interdiocésain (et c’est pourquoi, une redevance est payée annuellement par les Fabriques à l’Archevêché).

En concertation avec le Centre interdiocésain et confirmé par la société UNISONO, il ne faut pas payer.  UNISONO va rectifier la situation afin qu’à l’avenir cela ne se reproduise pas.

Bien cordialement,