Vademecum d’une section-AOP

À l’ attention des gestionnaires de section-AOP

Nous vous proposons la rédaction d’un vademecum pour chaque section-AOP. Celui-ci a pour objectifs :

  • de communiquer au desservant de la paroisse les informations indispensables à la gestion de la section en cas d’ indisponibilité temporaire du ou de la gestionnaire ;

  • de faciliter la transmission de ces informations lors du changement de gestionnaire ;

  • d’aider le nouveau desservant de la paroisse à découvrir son organisation et son fonctionnement (à l’exception de la fabrique d’église) lors de son entrée en fonction.

Ce vademecum se présente sous forme de tableaux à compléter de la manière la plus précise possible. Certes, la première rédaction peut être un peu fastidieuse surtout pour les sections importantes mais, par la suite, il suffira d’une simple mise à jour annuelle. Il sera à communiquer au siège central de l’AOP et au desservant de la paroisse.

Vous pouvez télécharger ce vademecum en cliquant sur le lien ci-dessous.

Vademecum d’une section-AOP

FLÉMAL Jean-Claude

Asbl-AOP – Frais de publication au Moniteur belge

Les assemblées générales de nos asbl-AOP modifient régulièrement la composition de leur conseil d’administration et parfois même leurs statuts. Ces modifications doivent être publiées aux Annexes du Moniteur belge.

À partir du 1er mars 2019, les frais de publication ont été portés à 132,98 €. Ils doivent être payés avant le dépôt du formulaire par virement bancaire sur le compte BE48 6792 0055 0227 du Moniteur belge, chaussée d’Anvers 53 à 1000 BRUXELLES, avec, comme communication, le numéro d’entreprise de l’asbl. Une copie de la preuve de paiement doit être annexée au dépôt du formulaire.

Le formulaire nécessaire peut être téléchargé sous différents formats (word, openoffice, pdf) à l’adresse suivante : http://www.ejustice.just.fgov.be/tsv_pub/form_f.htm. Il doit être envoyé (pour rappel : avec la preuve de paiement) au greffe du tribunal de commerce dont dépend l’asbl-AOP.

Jean-Claude Flémal

Une nouvelle rubrique : À céder

Le service du Temporel du Vicariat du Brabant wallon reçoit régulièrement des offres pour la cession (par vente ou don) de matériel qui pourrait intéresser des paroisses (fabriques d’église, salles paroissiales, mouvements de jeunesse etc.). C’est pourquoi une nouvelle rubrique est créée sur notre site, intitulée « À céder ».

Quelques balises indispensables :

  • Nous ne publierons que des annonces faites par des paroisses (fabriques, AOP) ou des mouvements paroissiaux (mouvements de jeunesse, associations) ; il n’y aura donc pas d’offres commerciales.
  • Ces annonces ne feront pas l’objet d’une « actualité » et resteront en ligne un mois, sauf si une demande de prolongation d’un second mois est formulée.
  • Elles doivent comprendre les informations suivantes : photo du produit, brève description, prix, lieu d’enlèvement, personne à contacter (nom, adresse mail, numéros de téléphone).
  • Le service du Temporel décline toute responsabilité quant à la qualité de l’offre et n’ intervient pas dans la transaction.
  • Merci de prévenir quand la publication de l’offre n’est plus nécessaire.

Les annonces sont à communiquer à FLÉMAL Jean-Claude, chargé de mission pour le Vicariat du Brabant wallon : jc.flemal@skynet.be.

La première offre vient d’être mise en ligne :

Pécule de vacances et prime de fin d’année

Chères Fabriciennes et chers Fabriciens, Nous vous communiquons une note relative au pécule de vacances et à la prime de fin d’année . Merci de régulariser dès que possible la situation si cela concerne votre fabrique.

Chères Fabriciennes et chers Fabriciens,

Nous vous communiquons une note relative au pécule de vacances et à la prime de fin d’année.

Merci de régulariser dès que possible la situation si cela concerne votre fabrique.

Le registre UBO

Les informations ci-dessous concernent en premier lieu les administrateurs-AOP mais aussi les gestionnaires-AOP et les fabriciens qui, par ailleurs, seraient administrateurs dans des asbl scolaires par exemple.

La loi du 18 septembre 2017 relative à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme ainsi qu’à la limitation de l’usage des espèces prévoit la mise en place en Belgique d’un registre (dénommé « registre UBO ») reprenant pour les asbl le nom de leurs administrateurs, des personnes habilitées à représenter l’association ainsi que celles chargées de la gestion journalière. Pour nos asbl-AOP, cela comprend toutes les personnes qui siègent au conseil d’administration en tant qu’administrateurs, secrétaires, adjoints etc … L’encodage des données dans ce registre UBO, initialement prévu au plus tard pour le 31 mars 2019,  doit être effectué avant le 30 septembre 2019. Les sanctions prévues par la loi (amendes administratives) en cas de retard peuvent être comprises entre 250 et 50.000 € !

Qui doit effectuer la déclaration et quand ?

  • Normalement le représentant légal de l’asbl (dans notre cas, il s’agit le plus souvent du vice-président de l’AOP). Celui-ci peut déléguer ce rôle à l’un des membres du CA qui remplira le registre à sa place, en son nom et pour son compte.

  • En cas de modification, la mise à jour doit être effectuée dans le mois.

  • Toutes les informations reprises dans le registre UBO devront être confirmées annuellement par le représentant légal de l’asbl.

Quelles sont les informations qui doivent être communiquées pour chaque personne concernée (appelée UBO) ?

  • Nom et prénom ; Date de naissance ; Nationalité(s) ; Adresse complète de résidence ;

    • Pour les UBOs belges, ces données sont communiquées automatiquement par l’insertion du numéro d’identification au Registre national des personnes physiques ;

    • Pour les UBOs étrangers, ces informations doivent être insérées manuellement.

  • Date à laquelle la personne est devenue UBO (pour nous : membre du CA) ;

  • La (ou les) catégorie(s) de UBO dont cette personne relève : administrateur / personne habilitée à représenter l’association / personne chargée de la gestion journalière. Si une personne appartient à plusieurs catégories, il faudra effectuer des enregistrements séparés par catégories.

Pour enregistrer ces informations dans le registre UBO, il faudra joindre un document justificatif à l’appréciation du déclarant : copie de carte d’identité, composition du CA, extrait du Moniteur belge, compte-rendu d’une assemblée générale etc ….

Comment est-on informé de son identification comme UBO dans le registre ?

  • Cette information doit d’abord être donnée par la personne qui procède à l’inscription dans le registre UBO.

  • Toute personne enregistrée dans ce registre UBO sera également informée par l’Administration de la Trésorerie de son inscription.

Comment procéder pour compléter le registre UBO ?

Vous avez dit : « Rester en lien? »

blue-blue-sky-bright-1323732

Chers Amis,

Afin de garder le contact avec un maximum de bénévoles au service du temporel dans le Brabant wallon, nous avons « invité » près de 500 fabriciens à suivre ce site.

Il reste encore les autres membres des fabriques, les gestionnaires de sections, etc.

Soit toutes les personnes qui sont susceptibles d’être intéressées par les modifications de la législation sur les Fabrique d’église et sur les ASBL, la fiscalité, … mais également les nouvelles et les directives du Vicariat du Brabant wallon (pour les aspects temporels) et du Vicariat du temporel.

Aussi, n’hésitez pas à partager le lien « Site du Service du temporel »  et à expliquer pourquoi vous vous êtes déjà inscrit(e)!

Enfin, notre souhait est de communiquer via cette plateforme.  Les annonces et les invitations feront dès lors l’objet d’un article.

Qu’on se le dise.

En vous remerciant pour votre fidélité et pour votre collaboration, nous vous souhaitons un bon début d’année 2019.

Cordialement,

Laurent Temmerman

Écho : session de formation – Septembre 2018

Les 24 et 29 septembre dernier, ont eu lieu les traditionnelles sessions de formation à l’attention des gestionnaires temporels de nos paroisses, fabriques et autres AOP. Les récentes modifications organisationnelles et législatives méritaient bien une communication officielle, mais également pragmatique, vu la complexité de certains points abordés. Le nombre de personnes présentes a démontré l’intérêt de nos gestionnaires bénévoles pour l’amélioration continue de leurs compétences.

Le 29 septembre, Monseigneur Jean-Luc Hudsyn, et, le 24 septembre, son adjoint le chanoine Eric Mattheeuws ont présenté la nouvelle organisation des doyennés. Outre le nombre de doyennés ramené de 14 à 9, le rôle des doyens est de plus en plus axé sur l’accompagnement des prêtres et acteurs pastoraux, ainsi que sur la mission de vigilance dans les domaines du temporel.

Laurent Temmerman a ensuite abordé les modifications législatives du Code des Entreprises et du Code des Sociétés et des Associations sur les principaux aspects touchant les ASBL. Les devoirs et obligations des organes de gestion tels que l’Assemblée générale et le Conseil d’administration ont été parcourus. Tout comme rappelé dans la Charte de bonne gouvernance, le principe de collégialité et de gestion « en bon père de famille » restent les fils rouges de nos actions.

Une nouvelle forme de contrat de travail s’offre à nos instances : le contrat de travail associatif, dont les règles et limites ont été exposées. Ce contrat peut certainement rencontrer des applications concrètes dans nos plus grandes ASBL et/ou Fabriques.

Le Registre « UBO » est une nouvelle exigence légale : les administrateurs des ASBL doivent être mentionnés sur une plateforme officielle. Les modalités pratiques seront indiquées aux Conseils d’administration de nos ASBL.

Patrick du Bois, délégué épiscopal pour le Temporel, a évoqué l’impact du Règlement Général de Protection des Données (RGPD) sur nos instances.

Anne-Elisabeth Nève, sa responsable, a présenté avec beaucoup d’enthousiasme le service Communication du Vicariat du Brabant wallon. Qui, pour quoi et comment ? Le service « Comm » a ses missions propres mais est également au service (des pôles Communication) des Unités pastorales et paroisses. Pour trouver exemples ou conseils, nous sommes invités à consulter les différents canaux de communication (site du Vicariat, site du service Communicationlettre d’informations, etc.). Qu’on se le dise !

Enfin, Laurent Temmerman a partagé quelques conclusions tirées de plusieurs exercices comptables post réforme de la législation sur les fabriques d’église.

Les sessions se sont clôturées par un moment de prière.

Merci à Monseigneur Hudsyn, au chanoine Mattheeuws,
et à Anne-Elisabeth Nève, nos orateurs,
À la Commune de Beauvechain et à la section AOP
de l’Ermite – Braine-l’Alleud pour leur accueil,
à tous les chargés de missions du Vicariat du Brabant wallon
pour leur aide discrète et efficace,
et aux personnes présentes et fidèles à nos rendez-vous !
Laurent Temmerman

Les documents présentés lors de cette journée sont accessibles via les liens ci-dessous :

Le Service de Communication au service des paroisses et UP

Modifications législatives, nouveau contrat de travail